Burger et crustaces - Mathilde de l’Ecotais, Designer, Directrice Artistique

Burger et crustaces

Burger et crustacés
La cuisinière, entourée des deux réfrigérateurs, semble encore plus glaciale que celui qui l’encadre à sa droite et qui, paradoxalement – surtout s’il est fermé – apporte une note chaleureuse dans cet espace métallique et aseptisé.
Les différents contenants s’encastrent comme des « matriochkas »…Mères nourricières proposant à leur tour des emballages (ou peut-être des plats ?) au contenu incertain : crustacés ? Anguilles ? Serpent ? Poisson ?
Plus loin, dans la cuisine, s’opposant à cette « glaciation » (pour reprendre le titre du dernier texte de Jean Paul Aron), d’autres packagings déchirés, froissés, écrasés, emplissent une poubelle, comme si ces déchets aux couleurs vives, vestiges de plats « prêts à manger » et de boissons sans calories, étaient les seuls marqueurs de l’action du mangeur ; l’émergence du vivant, du désordre, de la souillure, dans une production déshumanisée et parfaitement contrôlée.
Jean-Pierre Corbeau